Les précédents palmarès

PRIX DE LA CRITIQUE

Palmarès 2014 / 2015

Théâtre

GRAND PRIX (meilleur spectacle théâtral de l’année) :
HENRY VI, de Shakespeare, mise en scène Thomas Jolly (Théâtre national de
Bretagne, Festival d’Avignon, Odéon Théâtre de l’Europe)

PRIX GEORGES-LERMINIER (meilleur spectacle théâtral créé en province) :
AFFABULAZIONE de Pier Paolo Pasolini, mise en scène Stanislas Nordey (Théâtre
de Vidy-Lausanne, Théâtre national de Bretagne, Théâtre de la Colline)

MEILLEURE CRÉATION D’UNE PIÈCE EN LANGUE FRANÇAISE : VANISHING
POINT, conception et mise en scène Marc Lainé (La Boutique Obscure, Théâtre
national de Chaillot)

MEILLEUR SPECTACLE ÉTRANGER : LA CERISAIE, d’Anton Tchekhov, mise en
scène Lev Dodine (Festival Le Standard Idéal MC 93, au Monfort théâtre)

PRIX LAURENT-TERZIEFF (meilleur spectacle présenté dans un théâtre privé) :
THE SERVANT de Robin Maugham, mise en scène Thierry Harcourt (Théâtre de
Poche-Montparnasse)

MEILLEURE COMÉDIENNE : Emmanuelle DEVOS dans Platonov, d’Anton
Tchekhov, par le collectif Les Possédés, direction Rodolphe Dana (Théâtre du Nord,
Théâtre national de la Colline)

MEILLEUR COMÉDIEN : Micha LESCOT dans Ivanov, d’Anton Tchekhov, mise en
scène Luc Bondy (Odéon Théâtre de l’Europe)

PRIX JEAN-JACQUES LERRANT (révélation théâtrale de l’année) : Manon THOREL
dans Henry VI, mise en scène Thomas Jolly (Théâtre national de Bretagne, Festival
d’Avignon, Odéon Théâtre de l’Europe)

MEILLEUR CRÉATEUR D’ÉLÉMENTS SCÉNIQUES : Laurent PELLY pour les
décors et costumes de L’Oiseau Vert de Carlo Gozzi, mise scène de Laurent Pelly
(Théâtre national de Toulouse)

MEILLEURS COMPOSITEURS DE MUSIQUE DE SCÈNE : Le Groupe MORIARTY
(Charles Carmingnac, Thomas Puéchavy, Vincent Talpaert, Stephan Zimmerli) pour
Vanishing Point, conception et mise en scène Marc Lainé (Théâtre national de
Chaillot)

MEILLEUR LIVRE SUR LE THÉÂTRE : LE THÉÂTRE DU SOLEIL, les cinquante
premières années, par Béatrice Picon-Vallin (Actes Sud)

Musique

GRAND PRIX (meilleur spectacle lyrique de l’année) : DARDANUS, opéra de Jean-
Philippe Rameau, direction musicale Raphaël Pichon à la tête de l’Ensemble
Pygmalion, mise en scène Michel Fau. Co-production de l’Opéra de
Bordeaux/Centre Français de Musique Baroque de Versailles/Opéra de Versailles
(création à l’Opéra de Bordeaux).

PRIX CLAUDE ROSTAND (meilleur spectacle lyrique créé en province) : LES
CAPRICES DE MARIANNE, opéra-comique d’Henri Sauguet, direction musicale en
alternance Claude Schnitzler / Gwennolé Rufet, mise en scène Oriol Tomas. Co-
production de 15 scènes lyriques françaises et du Centre Français de Promotion
Lyrique (création à l’Opéra de Reims).

MEILLEURE CRÉATION MUSICALE : PENTHESILAE, opéra de Pascal Dusapin,
livret Pascal Dusapin et Beate Haecl, direction musicale Franck Ollu, mise en scène
Pierre Audi. Co-production avec l’Opéra du Rhin de Strasbourg (création mondiale
au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles).

MEILLEURS CRÉATEURS D’ÉLÉMENTS SCÉNIQUES : Hélène KRITIKOS pour la
scénographie et les costumes et Yann CHAPOTEL pour la vidéo. Avenida de los
Incas 3518, opéra de chambre de Fernando Fiszbein / Lohengrin, opéra de
Salvatore Sciarrino, direction musicale Maxime Pascal, Ensemble Le Balcon, mise
en scène Jacques Osinski (Théâtre de l’Athénée Louis Jouvet).

PERSONNALITÉ MUSICALE DE L’ANNÉE : Laurent BAYLE, directeur général de la
Cité de la Musique et Président de la Philharmonie de Paris.

REVELATIONS MUSICALES :
– Catégorie instrumentale : le QUATUOR HERMÈS
– Catégorie lyrique : le ténor Stanislas de BARBEYRAC

MEILLEURS LIVRES SUR LA MUSIQUE :
– Essai : LISTEN TO THIS, la musique dans tous ses états, par Alex Ross (éditions
Actes Sud)
– Monographie : MUSIQUE AU CHÂTEAU DU CIEL, JEAN-SÉBASTIEN BACH, par
John Eliot Gardiner (Éditions Flammarion)

MEILLEURE DIFFUSION MUSICALE AUDIOVISUELLE : dvd LULU, opéra d’Alban
Berg, direction musicale Paul Daniel, mise en scène Krzystof Warlikowski. Captation
de la production du Théâtre de la Monnaie de Bruxelles.. (Éditions Bel air Classique).

PRIX DE L’EUROPE FRANCOPHONE : LES JOYEUSES COMMÈRES DE
WINDSOR, opéra d’Otto Nicolaï, direction musicale Christian Zacharias, mise en
scène David Hermann, co-production avec l’Opéra de Lausanne (Opéra Royal de
Liège Wallonie)

Danse

Grand PRIX : DISAPPEARING ACT, Hofesh Shechter (Théâtre des Abbesses)

MEILLEURE INTERPRÈTE : Aurélie DUPONT pour ses adieux à l’Opéra de Paris
dans L’Histoire de Manon (Opéra Garnier)
Personnalité chorégraphique de l’année : L’ASSOCIATION DES CENTRES
CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX (CCN)

MEILLEUR FILM SUR LA DANSE : OULIANA LOPATKINA, LA DIVINE de Marlène
Ionesco (Delange Productions)

MEILLEUR LIVRE SUR LA DANSE : L’INCROYABLE HISTOIRE DU CANCAN par
Nadège Maruta (Ed. Parigramme)

Palmarès 2015 / 2016
Palmarès 2013 / 2014