Les précédents palmarès

PRIX DE LA CRITIQUE

Palmarès 1989 / 1990

Théâtre

GRAND PRIX : Le Chemin solitaire d'Arthur Schnitzler, adapt. Michel Butel), mes : Luc Bondy, décors : Richard Peduzzi, Ccostumes : J. Schmidt et Emmanuel Peduzzi (Festival d'automne au Théâtre du Rond Point / Renaud-Barrault).

GEORGES LERMINIER : Platonov de Tchekhov, mes : Georges Lavaudant. Décors : Jean-Pierre Vergier (TNP-Villeurbanne.)

CREATION FRANÇAISE : Le Bourrichon, de Joël Jouanneau, mes de l'auteur, décors : Jacques Gabel, costumes : Jeannine Gonzalèz (Festival d'Avignon , Théâtre Ouvert.)

SPECTACLE ETRANGER : Platonov et Ubu Kiraly ( Théâtre Katona Joszsef de Budapest (Festival de la Communauté européenne. A l'Odéon- Théâtre de l'Europe).

COMEDIENNE : Jany Gastaldi dans Phèdre de Sénèque, mes : Daisy Amias (Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis).

COMEDIEN : Roland Bertin dans Galileo Galilei de Brecht, mes : Antoine Vitez (Comédie-Française).

DECORATEUR/SCENOGRAPHE : Gilles Aillaud et Eduardo Arroyo pour La Mort de Danton de Büchner mes : Klaus-Michael Grüber (Festival d'Automne au Théâtre des Amandiers de Nanterre).MUSIQUE DE SCENE Jean-Louis Chautemps pour Français, encore un effort... de Sade, mes : Charles Tordjman (au Théâtre Populaire de Lorraine et Théâtre de l'Athénée)

REVELATION : Maria de Medeiros dans Zazou , mes : Jérôme Savary. (Théâtre de Chaillot).

LIVRE : Le Rouge et Or, par Georges Banu (Éd. Flammarion).

Musique

GRAND PRIX : The Fairy Queen de Purcell, dir : William Christie, mes: Adrian Noble, décors : Deirdre Clancy.( Festival d'Aix-en-Provence.)

CLAUDE ROSTAND : Les Vêpres siciliennes de Verdi, dir : Cyril Diederich, mes : Nicolas Joël, décors : Bernard Arnould (Opéra de Montpellier).

CREATION FRANÇAISE : La Noche triste, de Jean Prodromidès, di

R: Arturo Tamayo, mes : Antoine Bourseiller, décors : Carlo Tommasi (Opéra de Nancy)

PERSONNALITE : Philippe Herreweghe, pour son action à la Chapelle royale, au Festival de Saintes et à l'Ensemble vocal européen.

REVELATION : Le clarinettiste Paul Meyer.

LIVRES

monographie : Martinu, un musicien de l'éveil des sources, par Guy Erismann (Éd. Actes-Sud).Essai : Olivier Messiaen, une poétique du merveilleux, par Brigitte Massin (Éd. Alinéa).

Palmarès 1990 / 1991
Palmarès 1988 / 1989