titreprox
Palmarès 2014 / 2015

Prix de la critique

THÉÂTRE :
  • GRAND PRIX (meilleur spectacle théâtral de l’année) :
    HENRY VI, de Shakespeare, mise en scène Thomas Jolly | Théâtre national de Bretagne, Festival d’Avignon, Odéon Théâtre de l’Europe).
  • PRIX GEORGES-LERMINIER (meilleur spectacle théâtral créé en province) :
    AFFABULAZIONE de Pier Paolo Pasolini, mise en scène Stanislas Nordey | Théâtre de Vidy-Lausanne, Théâtre national de Bretagne, Théâtre de laColline.
  • MEILLEURE CRÉATION D’UNE PIÈCE EN LANGUE FRANÇAISE :
    VANISHING POINT, conception et mise en scène Marc Lainé | La Boutique Obscure, Théâtre national de Chaillot.
  • MEILLEUR SPECTACLE ÉTRANGER :
    LA CERISAIE, d’Anton Tchekhov, mise en scène Lev Dodine (Festival Le Standard Idéal MC 93, au Monfort théâtre).
  • PRIX LAURENT-TERZIEFF (meilleur spectacle présenté dans un théâtre privé) :
    THE SERVANT de Robin Maugham, mise en scène Thierry Harcourt | Théâtre de Poche-Montparnasse.
  • MEILLEURE COMÉDIENNE :
    Emmanuelle DEVOS dans Platonov, d’Anton Tchekhov, par le collectif Les Possédés, direction Rodolphe Dana | Théâtre du Nord, Théâtre national de la Colline.
  • MEILLEUR COMÉDIEN :
    Micha LESCOT dans Ivanov, d’Anton Tchekhov, mise en scène Luc Bondy (Odéon Théâtre de l’Europe).
  • PRIX JEAN-JACQUES LERRANT (révélation théâtrale de l’année) :
    Manon THOREL dans Henry VI, mise en scène Thomas Jolly (Théâtre national de Bretagne, Festival d’Avignon, Odéon Théâtre de l’Europe).
  • MEILLEUR CRÉATEUR D’ÉLÉMENTS SCÉNIQUES :
    Laurent PELLY pour les décors et costumes de L’Oiseau Vert de Carlo Gozzi, mise scène de Laurent Pelly | Théâtre national de Toulouse.
  • MEILLEURS COMPOSITEURS DE MUSIQUE DE SCÈNE :
    Le Groupe MORIARTY (Charles Carmignac, Thomas Puéchavy, Vincent Talpaert, Stephan Zimmerli) pour Vanishing Point, conception et mise en scène Marc Lainé Théâtre national de Chaillot.
  • MEILLEUR LIVRE SUR LE THÉÂTRE :
    LE THÉÂTRE DU SOLEIL, les cinquante premières années, par Béatrice Picon-Vallin | Actes Sud
MUSIQUE :
  • GRAND PRIX (meilleur spectacle lyrique de l’année) :
    DARDANUS, opéra de Jean-Philippe Rameau, direction musicale Raphaël Pichon à la tête de l’Ensemble Pygmalion, mise en scène Michel Fau. Co-production de l’Opéra de Bordeaux/Centre Français de Musique Baroque de Versailles/Opéra de Versailles (création à l’Opéra de Bordeaux).
  • PRIX CLAUDE ROSTAND (meilleur spectacle lyrique créé en province) :
    LES CAPRICES DE MARIANNE, opéracomique d’Henri Sauguet, direction musicale en alternance Claude Schnitzler / Gwennolé Rufet, mise en scène Oriol Tomas. Co-production de 15 scènes lyriques françaises et du Centre Français de Promotion Lyrique (création à l’Opéra de Reims).
  • MEILLEURE CRÉATION MUSICALE :
    PENTHESILEA, opéra de Pascal Dusapin, livret Pascal Dusapin et Beate Haecl, direction musicale Franck Ollu, mise en scène Pierre Audi. Co-production avec l’Opéra du Rhin de Strasbourg (création mondiale au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles).
  • MEILLEURS CRÉATEURS D’ÉLÉMENTS SCÉNIQUES :
    Hélène KRITIKOS pour les costumes et Yann CHAPOTEL pour la scénographie et la vidéo d’Avenida de los Incas 3518, opéra de chambre de Fernando Fiszbein ; et de Lohengrin, opéra de Salvatore Sciarrino, direction musicale Maxime Pascal, Ensemble Le Balcon, mise en scène Jacques Osinski (Théâtre de l’Athénée Louis Jouvet).
  • PERSONNALITÉ MUSICALE DE L’ANNÉE :
    Laurent BAYLE, directeur général de la Cité de la Musique et Président de la Philharmonie de Paris.
  • REVELATIONS MUSICALES :
  • - Catégorie instrumentale :
    le QUATUOR HERMÈS
  • - Catégorie lyrique :
    le ténor Stanislas de BARBEYRAC
  • MEILLEURS LIVRES SUR LA MUSIQUE :
  • Essai :
    LISTEN TO THIS, la musique dans tous ses états, par Alex Ross (éditions Actes Sud).
  • - Monographie :
    MUSIQUE AU CHÂTEAU DU CIEL, JEAN-SÉBASTIEN BACH, par John Eliot Gardiner (Éditions Flammarion).
  • MEILLEURE DIFFUSION MUSICALE AUDIOVISUELLE :
    dvd LULU, opéra d’Alban Berg, direction musicale Paul Daniel, mise en scène Krzysztof Warlikowski. Captation de la production du Théâtre de la Monnaie de Bruxelles.. (Éditions Bel air Classique).
  • PRIX DE L’EUROPE FRANCOPHONE :
    LES JOYEUSES COMMÈRES DE WINDSOR, opéra d’Otto Nicolaï, direction musicale Christian Zacharias, mise en scène David Hermann, co-production avec l’Opéra de Lausanne (Opéra Royal de Liège Wallonie).
DANSE :
  • GRAND PRIX :
    DISAPPEARING ACT, chorégraphie et musique Hofesh Shechter (Théâtre de la Ville / Les Abbesses).
  • MEILLEURE INTERPRÈTE :
    Aurélie DUPONT pour ses adieux à l’Opéra de Paris dans L’Histoire de Manon (Opéra de Paris).
  • PERSONNALITÉ CHORÉGRAPHIQUE DE L’ANNÉE :
    L’ASSOCIATION DES CENTRES CHORÉGRAPHIQUES NATIONAUX (CCN).
  • MEILLEUR FILM SUR LA DANSE :
    OULIANA LOPATKINA, UNE ETOILE RUSSE, de Marlène Ionesco (Delange Productions).
  • MEILLEUR LIVRE SUR LA DANSE :
    L’INCROYABLE HISTOIRE DU CANCAN par Nadège Maruta (Ed. Parigramme).
  • REMISE DES PRIX :
    22 JUIN 2014 À 11 heures A LA PHILHARMONIE DE PARIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.