Chères et chers critiques, adhérents, votants et public.

 

C’est trop d’honneur fait à un simple gascon, bien plus anonyme qu’on ne le croit, que de lui attribuer un prix de la critique.

Mais, à l’encontre d’un fameux renard – tiens ! lui aussi gascon (d’autres disent normands) – qui ne pouvant les atteindre sur la treille, refuse les raisins à la peau vermeille, et tout en reconnaissance pour cet art passionné de la plume qu’est la critique, j’accepte ce prix et vous en remercie chaleureusement.

Cher François – à qui je dédie ce prix – : quel chemin parcouru jusqu’ici et depuis notre modeste salle de répétition dans un lycée lausannois vide de ses élèves au mois d’août 2017, ne trouves-tu pas ?

Mais alors, puisque dans la fable nous nous trouvons un peu, je me dis qu’il faudrait en inventer une autre, de fable, pour ce prix bien trop grand pour moi, dont l’apologue serait : vous savez, « moi-même je me suis déçu * » !

 

Au plaisir (et quelle JOIE ce sera !) de vous retrouver sur scène prochainement, je l’espère.

 

Mes remerciements les plus vifs et mes salutations toutes helvétiques,

Romain Daroles, comédien
Révélation théâtrale de l’année pour son interprétation dans Phèdre ! de François Gremaud

© Loan Nguyen

 

(* Paul Léautaud, autre fameux et facétieux personnage et critique de théâtre)