Dans le cadre du palmarès 2018 des prix annuels décernés par l’Association professionnelle de la critique de théâtre, musique et danse, le collège musique a souhaité récompenser en premier lieu l’action menée à la tête du Théâtre National de l’Opéra-Comique par Olivier Mantei son directeur au bénéfice de la musique lyrique française. A ce titre, le Grand Prix a été décerné à la production du Domino Noir d’Auber, ouvrage caractéristique du genre opéra-comique du 19 ème siècle et qui s’avère ne pas avoir pris une ride. Co-Produit avec l’Opéra de Liège Wallonie, ce spectacle a pris toute sa dimension dans la mise en scène pleine d’esprit et de rebondissements de Valérie Lesort et Christian Hecq. Avec une distribution vocale de premier ordre, dont Anne-Catherine Gillet(soprano) et Cyrille Dubois (ténor) dans les rôles principaux, l’Orchestre Philarmonique de Radio-France et le Chœur Accentus placés sous la baguette de Patrick Davin, le succès public et critique fut complet. Le Prix Claude Rostand -meilleure production lyrique créée en région-, a été attribué l’Opéra de Nancy Lorraine pour Werther de Jules Massenet dans la mise en scène nouvelle et puissante du Bruno Ravella. Au titre de la création musicale, c’est l’opéra Pinocchio créé au Festival d’Aix-en-Provence à l’été 2017 qui a été récompensé. Philippe Boesmans en a composé la musique sur un livret de Joël Pommerat d’après Collodi. Cet ouvrage a ensuite été représenté sur plusieurs scènes hexagonales ainsi qu’à Bruxelles. Le prix des meilleurs éléments scéniques a été attribué à Jean-Philippe Clarac et Olivier Deleouil Le Lab pour un ensemble de productions présentées par leurs soins dans le cadre de leur résidence à l’Opéra de Limoges (Madame Butterfly, Peer Gynt…). Stéphane Degout, baryton, a été élu Personnalité musicale de l’année. Outre un splendide Marquis de Posa du Don Carlo de Verdi à l’Opéra de Lyon, il a créé à Aix Pinocchio. Le jeune chef d’orchestre en pleine ascension Julien Masmondet a été désigné révélation musicale de l’année. Deux livres remarquables ont été récompensés : Le Voyage d’Hiver, anatomie d’une obsession par le ténor Ian Bostridge, qui a souvent interprété ce fameux cycle de mélodies au concert, paru aux éditions Actes Sud et Fritz Busch, l’exil 1933/1951 de Fabian Gastellier aux éditions Notes de Nuit. Le coffret de 33 CD consacrée à Claude Debussy paru chez Warner Classics et comportant plusieurs inédits à reçu pour sa part le prix de la meilleure diffusion audiovisuelle musicale. Pour conclure, le Prix de l’Europe Francophone fut attribué à la co production de l’Opéra de Monte-Carlo et de l’ Opéra de Saint-Etienne pour Adriana Lecouvreur de Francesco Cilea dans une mise en scène fastueuse et très originale de Dadive Lavermore.

 

José Pons