La directrice de l’Opéra National du Rhin, Eva Kleinizt, vient de disparaître à l’âge de 47 ans au terme d’une longue maladie. Née en 1972 dans la région de Hanovre en Allemagne, Eva Kleinizt fut la première femme à diriger Opera Europa, organisme fixé à Bruxelles, fédérant les maisons d’opéras européennes et les festivals lyriques. Au terme de brillantes études de musicologie, de psychologie et de lettres (littérature italienne), elle choisit pour sa thèse de Maîtrise l’opéra du compositeur Riccardo Zandonai, Francesca da Rimini, ouvrage qu’elle présentera à la scène lors de sa première année de mandat à Strasbourg. Son parcours l’a amené à travailler pour différentes scènes dont La Monnaie de Bruxelles, avant de diriger l’Opéra de Bregenz en Autriche, puis l’Opéra National du Rhin à compter de septembre 2017, succédant à Marc Clemeur. Femme de conviction, lumineuse et toujours enthousiaste, très appréciée par ses équipes, elle se singularisait par une programmation audacieuse, faisant la part belle aux nouvelles productions (9 sur la seule saison 2019/2020), ouverte sur le monde et toutes les cultures. Elle avait ainsi fondée à Strasbourg le Festival pluridisciplinaire Armondo, qui après le Japon et l’Argentine, mettra en vedette l’Inde en 2020. C’est une grande perte pour l’art lyrique, car Eva Kleinitz possédait toutes les qualités requises pour diriger une grande maison d’opéra au plan national et elle semblait avoir tout l’avenir devant elle. Le sort en a hélas décidé autrement !

José Pons