C’est peut-être la première fois qu’une marionnette reçoit un tel prix ! Je suis très heureux.se,  ému.e, fier.e.

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, je suis un pantin de bois, de mousse, de tissus ou, pour être plus précis, je suis le fruit d’une partouze artistique et joyeuse qui engendra une conception partagée (car, comme chacun le sait bien, dans ce métier…) entre Johanny Bert et une équipe précieuse de plasticiens, techniciens, administrateur, costumières, autrices, comédiens, musiciens, Femmes, Hommes ou non binaires sans qui je ne pourrais exister, bouger, chanter. Je veux absolument partager ce prix avec elles, avec eux.

Bon, je ne peux pas remercier mes parents (car ils sont trop nombreux, vous l’aurez compris), mais je tiens à remercier mes muses : Peaches, Annie Cordy, Paul B Préciado (même si il ne m’a pas répondu quand je lui ai écrit), Divine, Klaus Nomi, Michel Fau (avec qui j’aimerais beaucoup travailler) et surtout, surtout, je ne voudrais pas oublier cette passante, cette inconnue qui a osé, en 2013, dire tout haut ce que certains pensaient tout bas, en nous expliquant ce qui était « coooontre natureeeeee ».

Merci d’avoir créé cette catégorie pour moi. C’est chic ! Affirmer son identité, quelle qu’elle soit, est parfois (souvent ?) un combat. Pour ma part, étant une chimère, je ne peux exister que dans une salle de théâtre, dans cet endroit intime où votre imaginaire peut se déployer et où vous me laissez le temps d’exister (merci, d’ailleurs, ça me touche beaucoup). Mais je ne sais pas vraiment si je pourrais vivre aussi librement si j’étais humain. Je dois aussi vous dire que je suis une obsolescence programmée. Oui ! Je vais me ranger dans une caisse dès lors que les discriminations, la violence, le rejet envers des personnes dites hors normes aura disparue.

Alors en attendant je pense être là, vivant.e !

Merci au syndicat de la critique, aux journalistes Femmes, Hommes, non binaires pour vos mots bienveillants qui ont donné encore plus de caractère à ma voix, à mes petites chansons insolentes, à mes identités multiples. Suivez-nous à travers la France durant toute la saison, nous allons jouer avec beaucoup de plaisir devant des publics tous différents.

 

HEN / JUIN 2020
Mention spéciale pour HEN de Johanny Bert

© Christophe Raynaud de Lage