kyril
La direction du Théâtre national de la Danse de Chaillot nous a appris l’arrestation arbitraire du metteur en scène, réalisateur et directeur artistique du Gogol center à Moscou. Il avait présenté « Songe d’une nuit d’été et co-mis en scène avec David Bobée « Métamorphosis » en 2014. En 2016, au festival d’Avignon, il était là avec les « Âmes mortes » d’après Nikolaï Gogol, spectacle remarquable qui témoignait d’un sens de la mise en scène vertigineux et d’une direction d’acteurs au cordeau. Il y a un an, son film « le Disciple » recevait le Prix spécial du Festival de Cannes.
Les motifs de son arrestation restent encore flous (détournement de fonds) mais nul doute que les autorités russes n’apprécient guère sa liberté de ton. Relâché devant les nombreuses protestations, Kirill Serebrennikov reste toutefois sous le coup d’une information judiciaire.
Nous tenons à lui exprimer notre solidarité.
Marie-José Sirach, présidente de l’association de la critique dramatique
Message de David Bobée :
« Je tiens par cette présente déclaration à apporter tout mon soutien à Kirill Serebrennikov, à son équipe et au Gogol Center.Je veux ici témoigner de la probité de Kirill Serebrennikov que je connais comme mon frère, je veux être le témoin de son engagement et de son courage à affirmer un art politique dans un contexte difficile, souvent violent, celui de la Russie contemporaine.

Accusé de tous les maux depuis de nombreuses années, ce trublion génial de la scène théâtrale et du cinéma russe est aujourd’hui mis à mal par les autorités de son pays qui ont décidé d’inventer un prétexte délirant pour l’empêcher de faire l’art contestataire qui est le sien.

Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, Kirill a fondé à Moscou le 7eme studio et le Gogol Center l’une des compagnies les plus reconnue et l’un des lieux les plus créatifs et contestataires du pouvoir en place et de la religion toute puissante en son pays.

Il ne fait, à mes yeux, aucun doute que cette accusation calomnieuse de détournement de fonds public est une mascarade politique visant à museler celui dont la liberté d’expression anime la scène moscovite et internationale. C’est un artiste, perçu comme opposant, que l’on veut ainsi taire, la méthode est connue. Presque caricaturale.

Les forces armées qui ont pénétré le Gogol Center, les perquisitions à son domicile, les menaces et les pressions, les arrestations de ses équipes et de lui-même ne sauront taire sa liberté ni son courage et encore moins ses nombreux soutiens internationaux dont je suis.

Programmé dans les plus grandes scènes internationales et en France, au Festival d’Avignon, au festival de Cannes, au Théâtre national de Chaillot, et sur de nombreuses scènes nationales, celui avec qui j’ai signé la mise en scène plusieurs spectacles, mon frère artistique, celui que j’ai vu porter à bout de bras le théâtre russe le plus contemporain, le plus politique, le plus brave, celui qui a reçu des menaces de mort, souvent, celui qui subit sans arrêt les calomnies d’une presse de pouvoir, les pressions politiques ou religieuses depuis tant d’année est aujourd’hui stoppé de cette façon-là.

Qu’il sache, qu’il n’est pas seul, qu’en France, des voix sauront s’élever, à commencer par la mienne, qu’ailleurs en Europe les mensonges seront dénoncés, que la communauté artistique et culturelle du monde entier regarde la Russie et saura se faire entendre. Saura défendre son frère.

La pire des violence, le plus éhonté des mensonges, la plus autoritaire des polices, ne sauront réduire cet artiste international au silence.

Tout mon soutien à Kirill Serebrennikov, à ses équipes du Gogol Center, aux maleshis du studio 7.

Vous n’êtes pas seuls mes ami.e.s.

Vous êtes aimés.

David Bobée

Metteur en scène, directeur du Centre Dramatique National de Normandie-Rouen.Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, Kirill a fondé à Moscou le 7eme studio et le Gogol Center l’une des compagnies les plus reconnue et l’un des lieux les plus créatifs et contestataires du pouvoir en place et de la religion toute puissante en son pays. »