Journaliste spécialisée en théâtre et en littérature, j’ai bénéficié cette année de la bourse du syndicat des critiques de théâtre. Grâce à cette bourse, j’ai pu pour la première fois en trois ans, profiter sereinement du festival. 

Les autres années, je ne pouvais compter que sur des piges à la radio pour me loger et me nourrir pendant une dizaine de jours.

Cette année, pendant une petite semaine, j’ai couvert plusieurs pièces du Festival et du Off. Cette bourse a pu éponger le logement (assez onéreux à Avignon en cette période…) et me permettre d’être dans les meilleures conditions pour rédiger les articles que je confiais au site L’oeil d’Olivier. J’ai aussi pu rencontrer quelques confrères, membres du syndicat, notamment lors d’une table ronde. 

Le festival d’Avignon est l’événement incontournable de l’année pour les journalistes passionnés par le théâtre et je remercie chaleureusement le syndicat d’avoir pu me permettre de le vivre pleinement et paisiblement.