La situation inédite que nous traversons bouleverse nos vies, nos envies, nos habitudes. Face à la pandémie, rester chez soi, se protéger, c’est aussi protéger les autres.

Les salles de spectacles, les projets dans nos domaines respectifs sont à l’arrêt. Nous souhaitons que le gouvernement prennent les mesures idoines pour honorer ses engagements afin de ne laisser aucune structure, aucune compagnie, aucun artiste, aucun intermittent sur la touche. Il en va de même pour tous nos collègues pigistes, précarisés dans l’exercice de leurs métiers. Eux non plus ne doivent pas être oubliés.

Nous sommes tous dans l’incertitude quant à la durée du confinement, mais aussi sur l’après confinement : comment, à quel rythme la machine va-t-elle se remettre en marche ?

Pour l’heure, la liste mensuelle des Générales mensuelle est, pour l’heure, suspendue.

Nous sommes dans l’incertitude sur les festivals dont la saison commence en juin.

La cérémonie de remise des Prix de notre syndicat est initialement prévue fin juin à Chaillot. Mais à l’heure actuelle, rien ne nous permet de savoir si cela sera possible. Qu’elle se déroule en juin ou, cet automne, elle concernera les spectacles de juillet 2019 à mars 2020.

Pour l’heure, nous maintenons l’appel à candidature pour les boursiers pour les festivals de l’été.

Marie-José Sirach – Présidente